Revitalisation rurale : le je-ne-sais-quoi de Saint-Valérien

L’église de Saint-Valérien passera aux mains de la Municipalité ce soir, à l’issue de la célébration d’une dernière messe présidée par l’archevêque de Rimouski, Pierre-André Fournier. La nouvelle vocation de l’église – un centre communautaire chauffé à la biomasse – témoigne de la vitalité qui fait de Saint-Valérien un village à population croissante.

Avec 70 élèves pour remplir ses salles de classe, l’école du village est pleine, témoin d’une municipalité qui a vu sa population augmenter de presque 14 % en quelques années.

Pourtant, Saint-Valérien a bien failli se joindre au groupe des municipalités dévitalisées au milieu des années 2000. À partir de 2008, un mouvement à contre-courant s’est enclenché.

« Il y a plusieurs jeunes finissants de l’université qui ont décidé de venir s’installer à St-Valérien. Pour nous, c’est une ressource incroyable, car ils s’impliquent au cœur de la communauté », explique le maire de Saint-Valérien Robert Savoie qui espère qu’une vingtaine de nouvelles maisons viendront bientôt agrandir son village.

Pour lire la suite, téléchargez l’article publié sur le site internet de Radi0-Canada en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/01/18/004-croissance-population-revitalisation-valerien.shtml

 

 

 

Infolettre

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles!

Les commentaires sont fermés.